Du côté des actions, STMicroelectronics, le plus gros fabricant européen de puces-mémoire, évoluait à la hausse. Selon une association professionnelle dusecteur, le prix des puces-mémoire d'1 gigabite, élément de référence, aurait grimpé à 1,71 USD, signe de reprise dans le secteur après que les prix se soient effondrés à 0,58 cents en décembre dernier.

A l'inverse, dans l'agro-alimentaire, le géant Nestlé était en repli après avoir été pressenti par certains opérateurs comme l'acheteur éventuel de Cadbury après que ce dernier ait refusé une offre de Kraft Foods.

A Bruxelles, Umicore caracolait en tête du BEL20, de concert avec les sociétés minières en général. L'humeur positive des opérateurs à la mi-séance concernant la vigueur d'une reprise économique mondiale soutenait le secteur des matières premières.

Hors Bel20, le titre Zetes

Au rang des actions en baisse, le groupe Solvay a annoncé son intention d'acquérir une participation majoritaire dans une usine en Russie. Par ailleurs, Commerzbank a recommandé de " réduire " ses positions sur le titre.

A noter également, la société de distribution discount Colruyt évolue elle aussi à la baisse. Dans un climat plutôt positif, les opérateurs semblent délaisser ce titre considéré comme particulièrement défensif.

Le prix du baril de pétrole brut s'enflamme ce matin, avec un gain de 1,89% à 69,07 USD le baril. L'OPEC est actuellement en réunion et devrait maintenir ses quotas inchangés afin de maintenir les niveaux de prix actuels.

affichait une belle progression. L'entreprise a remporté un contrat portant sur la traçabilité des aliments avec Premier Foods, le plus grand fabricant d'aliments au Royaume-Uni.