Du côté des actions, Nestlé progressait à Zurich. Novartis a annoncé le lancement d'une OPA de 39,3 milliards USD sur Alcon qui est détenu à hauteur de 52% par Nestlé. A Paris, Renault était également très bien orienté. Le groupe a indiqué avoir amélioré sa part de marché en 2009 et s'attendre à un marché automobile fort en France au premier semestre 2010.

A Bruxelles, Umicore trônait en tête des hausses au sein du Bel20. Kinepolis était également bien orienté à la suite d'une note positive des analystes de KBC Securities dans le sillage du carton du film Avatar.

Du côté des baisses, Solvay fermait la marche au sein du Bel20 après que les analystes d'ING ont abaissé leur avis sur le titre à conserver contre acheter. UCB était également en perte de vitesse.

Jeudi dernier, Wall Street a fini en baisse une année au bilan largement positif. L'indice Dow Jones a ainsi progressé de 18,8% et le Nasdaq Composite s'est envolé de 43,9% en 2009. Le 31 décembre, l'indice Dow Jones s'est replié de 1,14% à 10428,05 points tandis que le Nasdaq Composite a perdu 0,97% à 2269,15 points.

Sur le marché des changes, la monnaie européenne progressait par rapport au billet vert. Vers 12h, il fallait ainsi 1,4395 dollar américain pour un euro.

Cédric Boitte

Du côté des actions, Nestlé progressait à Zurich. Novartis a annoncé le lancement d'une OPA de 39,3 milliards USD sur Alcon qui est détenu à hauteur de 52% par Nestlé. A Paris, Renault était également très bien orienté. Le groupe a indiqué avoir amélioré sa part de marché en 2009 et s'attendre à un marché automobile fort en France au premier semestre 2010. A Bruxelles, Umicore trônait en tête des hausses au sein du Bel20. Kinepolis était également bien orienté à la suite d'une note positive des analystes de KBC Securities dans le sillage du carton du film Avatar. Du côté des baisses, Solvay fermait la marche au sein du Bel20 après que les analystes d'ING ont abaissé leur avis sur le titre à conserver contre acheter. UCB était également en perte de vitesse. Jeudi dernier, Wall Street a fini en baisse une année au bilan largement positif. L'indice Dow Jones a ainsi progressé de 18,8% et le Nasdaq Composite s'est envolé de 43,9% en 2009. Le 31 décembre, l'indice Dow Jones s'est replié de 1,14% à 10428,05 points tandis que le Nasdaq Composite a perdu 0,97% à 2269,15 points. Sur le marché des changes, la monnaie européenne progressait par rapport au billet vert. Vers 12h, il fallait ainsi 1,4395 dollar américain pour un euro.Cédric Boitte