Du côté des actions, GlaxoSmithKline reculait après la publication d'un rapport du Sénat américain. Selon ce dernier, le groupe était au courant depuis plusieurs années que l'Avandia augmentait les risques cardiovasculaires. Cette annonce suit la demande d'études complémentaires aux Etats-Unis concernant la prise d'Advair, le médicament le plus vendu de GSK. A Paris, Carrefour chutait également. Les analystes d'Exane ont abaissé leur conseil à "neutre" tandis que Oddo a confirmé sa recommandation de vente.

A Bruxelles, Bekaert menait la danse au sein du Bel 20. Hors de l'indice, Galapagos progressait à nouveau. La société biotech a annoncé la découverte d'une 3e molécule dans le cadre du partenariat avec GSK qui a également effectué un paiement intermédiaire à Galapagos d'un montant de 5,7 millions.


Du côté des baisses, UCB fermait la marche au sein du Bel20. Hors de l'indice, IBA dégringolait après avoir annoncé s'attendre à subir une perte sur l'ensemble de l'année 2009.


Wall Street a clôturé en très légère hausse vendredi au terme d'une séance mitigée après la décision de la Réserve fédérale de relever son taux d'escompte. Les chiffres de l'inflation inférieurs aux attentes ont toutefois apaisé les investiseurs. Le Nasdaq a ainsi grappillé 0,10% à 2 243,87 points tandis que le Dow Jones a gagné 0,09% à 10 402,35 points.

Sur le marché des changes, la monnaie européenne était stable par rapport au billet vert. Vers 12h, il fallait ainsi 1,3600 dollar américain pour un euro.