De bons résultats de Bank of China qui rassurent sur les perspectives de croissance de l'Empire du Milieu, l'excellente tenue de Wall Street hier soir après que l'adoption d'une nouvelle législation du système d'assurance-maladie aux USA étaient parmi les éléments qui dopaient le moral des investisseurs européens. Au rayon des statistiques économiques, le marché attendait cet après-midi les chiffres de reventes de logements aux USA pour le mois de février.

Au sein du secteur des services pétroliers, Saipem et Technip étaient à la fête après que Morgan Stanley ait relevé sa recommandation sur ces deux groupes de " neutre " à " surpondérer ".

En revanche, dans le secteur pharma, l'allemand Merck KGaA était en retrait. La société a mis fin à ses essais concernant son vaccin expérimental contre le cancer, Stimuvax, après qu'un patient ait développé une encéphalite.

Dans un climat boursier serein, les valeurs cycliques telles que Bekaert et Umicore se démarquaient à la hausse.

A noter également que la GIMV s'appréciait après que KBC Securities ait relevé son objectif de cours sur le titre de 39 à 41 EUR. KBC considère la GIMV comme son action défensive favorite dans le segment des holdings.

En revanche, Euronav était en recul. Le groupe a surtout déçu en annonçant qu'il ne payera pas de dividende supplémentaire cette année.
Au sein du Bel20, les valeurs les plus défensives de type Colruyt, UCB et Omega Pharma étaient en retrait ou faisaient du surplace, délaissées par les investisseurs au profit de valeurs plus dynamiques.

Le marché des actions américaines a clôturé la séance d'hier sur une note positive. Le passage d'une législation tant attendu en matière d'assurance-maladie a finalement levé nombre d'incertitudes pour le secteur de la santé et le nouveau système s'avérait moins contraignant que prévu.

Plombé par les dissensions persistantes au sein de l'Union européenne concernant l'aide financière à la Grèce, l'euro était en recul de 0,32% par rapport au dollar.