Du côté des actions, le secteur pétrolier reste sur la sellette les sociétés de forages off shore plongeant à leur tour dans le sillage de BP, à l'image de la société suisse Transocean.

Par ailleurs, on notera à contre courant de la tendance, la bonne tenue de Portugal Telecom alors que Telefonica a relevé son offre pour faire l'acquisition de Vivo Participacoes qui contrôle le plus grand réseau de téléphonie mobile au Brésil.

A Bruxelles, seule une action était en hausse dans le Bel 20 : Mobistar, qui profitait de son profil défensif.

Hors indice, Global Graphics était bien orienté mais dans de faibles volumes.

Les actions en recul étaient nombreuses en fin de matinée sur Euronext Bruxelles. Les valeurs financières dominaient le bas du classement avec en tête Ageas.

Hors indice, RHJ International était habillé de rouge pénalisé par le caractère très cyclique de ses participations dans le secteur automobile.

Mardi soir, la Bourse de New York a fini en nette baisse à l'issue d'une séance nerveuse, où la prudence l'a emporté malgré des indicateurs meilleurs qu'attendu aux Etats-Unis: le Dow Jones a perdu 1,11% et le Nasdaq 1,54%.

Sur le marché des changes, L'euro s'effritait mercredi face au billet vert, autour de 1,22 dollar, mais limitait ses pertes après avoir touché la veille son plus bas niveau en plus de quatre ans, tandis que le yen subissait la démission du Premier ministre japonais Yukio Hatoyama.