La chute plus forte que prévue de l'indice de confiance des investisseurs allemands ne semblait pas inquiéter les investisseurs outre mesure. La prudence restait toutefois de mise avant la publication de statistiques américaines sur l'activité industrielle et l'immobilier.

Parmi les valeurs en hausse, signalons le brasseur Carlsberg.

Au Pays-Bas, Aegon évoluait aussi à la hausse. L'assureur s'attend à ce que les autorités européennes approuvent son renflouement de 2008 alors qu'il s'apprête à rembourser les 500 millions EUR d'aide reçus de l'Etat.

Au deuxième trimestre, son bénéfice s'élevait à 2,63 milliards de couronnes danoises, contre 1,94 milliards un an auparavant. Le marché ne s'attendait qu'à un bénéfice de 2,05 milliards de couronnes. Le groupe a relevé ses prévisions pour 2010. Il anticipe une croissance de son bénéfice net de 40%, sa prévision initiale était d'une hausse de " plus de 20% ".

Les valeurs les plus cycliques telles qu'Umicore, Bekaert ou les titres bancaires évoluaient en tête du Bel20 vu le climat relativement serein régnant aujourd'hui sur les marchés.

Hors indice, Warehouses Estates Belgium s'appréciait. Sur un an, son résultat net s'élevait à 1,878 millions EUR, contre 1,101 millions EUR en 2009. La valeur de son portefeuille était en hausse de 4,39%.

Peu d'actions évoluaient dans le rouge suite à des nouvelles d'entreprises ou sectorielles.

L'exception au sein du Bel20 était Mobistar. Le titre cotait aujourd'hui hors dividende spécial de 1,65 EUR par action.

Le marché des actions américaines a clôturé proche de l'équilibre, soutenu par la perspective de nouvelles fusions et acquisitions, mais freiné par des statistiques économiques mitigées.

Vu le climat relativement optimiste des marchés, le prix du baril de pétrole gagnait 0,58% à 75,83 USD.