La faiblesse des Bourses américaines et asiatiques et les inquiétudes concernant la probabilité d'une rechute de l'économie mondiale encore convalescente plombaient les marchés, d'autant plus que des statistiques moroses concernant l'immobilier aux USA étaient attendues cet après-midi.

Le secteur des matériaux de construction se distinguait à la baisse.

Au rayon des rumeurs, Rio Tinto est pressenti comme un rival de BHP Billiton pour l'acquisition du canadien Potash. La perspective d'une surenchère pesait sur le titre de Rio Tinto.

CRH, numéro 2 mondial du secteur, s'attend à un recul de 10% de son EBITDA en 2010 et, parmi les cimentiers, Lafarge a vu son rating passer de " neutre " à " sous-performer " chez Bofa Merrill Lynch.

Dans le sillage des grandes Bourses européennes, le Bel20, et en particulier les valeurs cycliques telles qu'Umicore ou les banque-assureurs, étaient en recul.

En outre, Omega Pharma faisait les frais d'un avis d'analyste défavorable. KBC Securities a réduit son objectif de cours de 43 EUR à 37 EUR. KBC anticipe une pression sur les marges bénéficiaires d'Omega lorsque celui-ci publiera ses résultats ce jeudi.

Rares étaient les secteurs et actions à hausse sur le marché belge.

Ailleurs, EVS bénéficiait d'un avis, cette fois positif, de KBC Securities. KBC, qui réitère sa recommandation d'" accumuler " le titre et son objectif de cours de 44 EUR, s'attend à ce qu'EVS affiche ses meilleurs résultats trimestriels de l'année ce jeudi, boosté par l'effet " coupe du monde ".

Le secteur des sicafis, défensif par nature, parvenait à grappiller quelques maigres gains avec Immobel par exemple.

Le marché des actions américaines a clôturé en retrait, plombé par le pessimisme des investisseurs concernant les perspectives économiques.

Vu le climat relativement maussade des marchés, le prix du baril de pétrole se repliait de 0,73% à 72,36 USD.

La faiblesse des Bourses américaines et asiatiques et les inquiétudes concernant la probabilité d'une rechute de l'économie mondiale encore convalescente plombaient les marchés, d'autant plus que des statistiques moroses concernant l'immobilier aux USA étaient attendues cet après-midi.Le secteur des matériaux de construction se distinguait à la baisse. Au rayon des rumeurs, Rio Tinto est pressenti comme un rival de BHP Billiton pour l'acquisition du canadien Potash. La perspective d'une surenchère pesait sur le titre de Rio Tinto.CRH, numéro 2 mondial du secteur, s'attend à un recul de 10% de son EBITDA en 2010 et, parmi les cimentiers, Lafarge a vu son rating passer de " neutre " à " sous-performer " chez Bofa Merrill Lynch.Dans le sillage des grandes Bourses européennes, le Bel20, et en particulier les valeurs cycliques telles qu'Umicore ou les banque-assureurs, étaient en recul.En outre, Omega Pharma faisait les frais d'un avis d'analyste défavorable. KBC Securities a réduit son objectif de cours de 43 EUR à 37 EUR. KBC anticipe une pression sur les marges bénéficiaires d'Omega lorsque celui-ci publiera ses résultats ce jeudi.Rares étaient les secteurs et actions à hausse sur le marché belge. Ailleurs, EVS bénéficiait d'un avis, cette fois positif, de KBC Securities. KBC, qui réitère sa recommandation d'" accumuler " le titre et son objectif de cours de 44 EUR, s'attend à ce qu'EVS affiche ses meilleurs résultats trimestriels de l'année ce jeudi, boosté par l'effet " coupe du monde ".Le secteur des sicafis, défensif par nature, parvenait à grappiller quelques maigres gains avec Immobel par exemple.Le marché des actions américaines a clôturé en retrait, plombé par le pessimisme des investisseurs concernant les perspectives économiques.Vu le climat relativement maussade des marchés, le prix du baril de pétrole se repliait de 0,73% à 72,36 USD.