Avec les bénéfices record sur lesquels elles ont achevé le premier trimestre, les actions FANG (Facebook, Amazon, Netflix et Google) ont d'ores et déjà rattrapé une bonne partie du retard enregistré en mars. Reste qu'elles ne semblent plus orientées droit vers le ciel. En provoquant le scandale lié à la fuite de données de quelque 50 millions d'utilisateurs, Facebook a mis la question du respect de la vie privée au premier plan de l'agenda politique. Quant à Amazon et Google, leur position dominante n'est pas bien vue par tout le monde. Le parcours actuellement chaotique des ex-chouchous des marchés boursiers montre que l'investisseur craint de les voir bridés, voire démantelés.
...