Etrange année 2018, en tout cas jusqu'à la fin octobre : la diversification, mère de prudence, a été très pénalisante ! " Pour signer une bonne performance, il fallait un portefeuille concentré en valeurs technologiques américaines et en dollars. Avec les actions européennes et celles des pays émergents, on est dans le rouge, constate Dominique Marchese, head of equities chez Pure Capital, gestionnaire d'actifs indépendant établi au Luxembourg. Mais dans la mesure où les éléments fondamentaux restent bons, la correction d'octobre est une occasion d'acheter des actions vraiment bon marché, qui offriront de belles performances à long terme. "
...