"Nous allons devoir revoir cette législation pour qu'elle soit soutenable au niveau des finances publiques", a-t-il déclaré vendredi matin sur les ondes de Bel RTL. Une révision doit aussi rendre le système "plus intéressant pour les personnes concernées", a-t-il ajouté, jugeant qu'il n'est pas souhaitable de mettre fin aux carrières à 52 ans. Il faut "permettre aux citoyens de travailler plus longtemps dans de bonnes conditions", a ajouté M. Antoine, selon qui cette révision se fera en concertation avec les partenaires sociaux.

"Nous allons devoir revoir cette législation pour qu'elle soit soutenable au niveau des finances publiques", a-t-il déclaré vendredi matin sur les ondes de Bel RTL. Une révision doit aussi rendre le système "plus intéressant pour les personnes concernées", a-t-il ajouté, jugeant qu'il n'est pas souhaitable de mettre fin aux carrières à 52 ans. Il faut "permettre aux citoyens de travailler plus longtemps dans de bonnes conditions", a ajouté M. Antoine, selon qui cette révision se fera en concertation avec les partenaires sociaux.