Sans l'argent frais apporté par l'augmentation de capital -qui a commencé lundi-, le groupe n'aura "pas assez de revenus pour satisfaire à ses obligations de paiement". Dans ce contexte, il est remarquable que le comité de rémunération du conseil d'administration de Punch ait décidé le 23 avril, alors que le groupe se trouvait déjà en difficultés financières, d'augmenter le salaire de Guido Dumarey, écrit De Tijd. Ce salaire en hausse a permis à l'homme, qui a démissionné fin juin de son poste d'administrateur délégué mais qui a continué à assurer la gestion de l'entreprise jusqu'à fin juin, de toucher 666.000 euros pour 2009.

Sans l'argent frais apporté par l'augmentation de capital -qui a commencé lundi-, le groupe n'aura "pas assez de revenus pour satisfaire à ses obligations de paiement". Dans ce contexte, il est remarquable que le comité de rémunération du conseil d'administration de Punch ait décidé le 23 avril, alors que le groupe se trouvait déjà en difficultés financières, d'augmenter le salaire de Guido Dumarey, écrit De Tijd. Ce salaire en hausse a permis à l'homme, qui a démissionné fin juin de son poste d'administrateur délégué mais qui a continué à assurer la gestion de l'entreprise jusqu'à fin juin, de toucher 666.000 euros pour 2009.