"Les syndicats demandent l'intervention d'un conciliateur social", a déclaré mercredi Wim Penninckx du syndicat chrétien LBC. La direction de Punch Graphix veut supprimer 25 emplois au total, dont 21 postes d'employés et 4 d'ouvriers, sur les 230 que compte l'entreprise. La direction a proposé lundi un premier plan social qui a été rejeté par les syndicats. Ces derniers sont donc désormais demandeurs d'une conciliation.