La situation des Diables Rouges est très particulière : souvent, les compétitions régulières leur rapportent beaucoup plus d'argent que les rencontres à l'occasion desquelles ils défendent les couleurs de la Belgique. La plupart d'entre eux jouent à l'étranger ; seuls quelques-uns, comme Leander Dendoncker, vivent et travaillent ici. La Belgique a conclu avec la Russie une convention préventive de la double imposition. Les joueurs domiciliés à l'étranger bénéficient d'accords identiques, signés entre leur pays de résidence et la Russie.
...