A l'origine de cette hausse qui valorise aujourd'hui Danone à plus de 44 milliards d'euros enBourse, un vent de rumeurs de marché selon lesquelles la multinationale française constituerait une cible de choix pour une OPA dans un secteur mûr pour la consolidation.

Les spéculations vont en effet bon train depuis l'entrée du fonds activiste américain Corvex Management dans le capital du géant agroalimentaire pour environ 400 millions de dollars, selon l'agence Bloomberg. D'aucuns estiment aussi que l'arrivée d'Emmanuel Macron à l'Elysée, qui ne devrait pas s'opposer au rachat du fleuron tricolore, a de quoi rendre plus probable l'opération. Et puis, c'est tout le secteur de l'agroalimentaire qui est étroitement surveillé par les fonds activistes, à l'image non seulement de Corvex mais aussi de Third Point qui a pris pour cible Nestlé en juin dernier.

Reste bien sûr à savoir qui aura l'envie et les reins assez solides pour avaler le groupe du boulevard Haussmann. Parmi les prédateurs qui pourraient être intéressés par le rachat du géant français, on cite notamment les noms d'acteurs mondiaux tels que Kraft Heinz, PepsiCo ou encore Coca-Cola.

44 milliards d'euros. C'est le montant de la valorisation boursière du géant français en proie à des rumeurs d'OPA.