Croissance au ralenti, productivité en berne, démographie en déclin, l'Europe semble s'ankyloser. Le spectre du scénario japonais rôde. Et les investisseurs s'inquiètent. Ils ont retiré des capitaux des marchés d'actions européens au cours de 58 des 60 dernières semaines. Selon le gestionnaire Sanford Bernstein, les retraits totaux dépassent les afflux de capitaux qui avaient suivi la promesse en 2012 de Mario Draghi, président de la Banque centrale, de faire tout ce qu'il faudrait pour sauver la zone euro. En d'autres termes, le niveau de confiance des investisseurs internationaux envers les marchés européens est au même niveau qu'en pleine crise des dettes souveraines. Cette méfiance, pesant lourdement sur les marchés européens, a plusieurs origines.
...