Swatch a annoncé la reprise de la division montres bijoux de Harry Winston pour un milliard de dollars dont 250 millions de dollars de reprises de dettes. Cette opération permet au groupe suisse de revenir sur le segment des montres bijoux qu'elle avait quitté en 2011 à la suite de la fin d'un partenariat avec Tiffany.

Afin de compléter sa gamme, Swatch a dû accepter de payer 23 fois le résultat ebitda de cette division de Harry Winston, plus que le multiple de 21 offert par LVMH en 2011 pour Bulgari. Le groupe suisse n'avait toutefois pas le choix étant donné que les opportunités sont rares et qu'il devait revenir sur le marché des montres-bijoux afin de concurrencer son compatriote Richemont, premier groupe horloger mondial.

Rappelons qu'à l'image de l'ensemble du secteur du luxe, le segment des montres haut de gamme est en plein boum depuis plusieurs années grâce à la forte demande des pays émergents.

Cédric Boitte

www.accioz.be