Barco a bouclé le troisième trimestre sur un chiffre d'affaires de 285 millions d'euros en hausse de 13,2% par rapport à la même période l'année dernière. La poursuite du ralentissement des divisions Entertainment (croissance 3,3% au trimestre écoulé), engobant notamment les projecteurs de cinéma numériques, et Healthcare -imagerie médicale - (croissance de 4,8%) a été compensée par les excellentes performances de Control rooms & simulation (écrans pour studios, salles de contrôle...) et Defense & aerospace (écrans pour centres de commandement, centres de contrôle aérien, cockpits...) dont les ventes ont bondi de respectivement 33,7% et 28,5%

Globalement, les ventes ont donc répondu aux attentes. La bonne surprise provient des prises de commande qui ont bondi de 14,8% à 291,6 millions (plus que le chiffre d'affaires) après une baisse de 3,1% au premier semestre, ce qui remettait le profil de croissance de Barco en doute. Au total, le carnet de commandes a progressé de 0,4% en glissement annuel à 503,3 millions d'euros, au plus haut depuis 2010.

Barco a par ailleurs indiqué que les marges continuent de progresser au même rythme qu'au premier semestre (la marge opérationnelle était passée de 7,2% à 8,2%). Le trading update du groupe courtraisien peut donc être considéré comme bon même si Barco devra confirmer le redressement de ses commandes au cours des prochains trimestres.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Barco a bouclé le troisième trimestre sur un chiffre d'affaires de 285 millions d'euros en hausse de 13,2% par rapport à la même période l'année dernière. La poursuite du ralentissement des divisions Entertainment (croissance 3,3% au trimestre écoulé), engobant notamment les projecteurs de cinéma numériques, et Healthcare -imagerie médicale - (croissance de 4,8%) a été compensée par les excellentes performances de Control rooms & simulation (écrans pour studios, salles de contrôle...) et Defense & aerospace (écrans pour centres de commandement, centres de contrôle aérien, cockpits...) dont les ventes ont bondi de respectivement 33,7% et 28,5%Globalement, les ventes ont donc répondu aux attentes. La bonne surprise provient des prises de commande qui ont bondi de 14,8% à 291,6 millions (plus que le chiffre d'affaires) après une baisse de 3,1% au premier semestre, ce qui remettait le profil de croissance de Barco en doute. Au total, le carnet de commandes a progressé de 0,4% en glissement annuel à 503,3 millions d'euros, au plus haut depuis 2010.Barco a par ailleurs indiqué que les marges continuent de progresser au même rythme qu'au premier semestre (la marge opérationnelle était passée de 7,2% à 8,2%). Le trading update du groupe courtraisien peut donc être considéré comme bon même si Barco devra confirmer le redressement de ses commandes au cours des prochains trimestres.Cédric Boittewww.accioz.be