Par cette opération, Pikolin devient le seul propriétaire de COFEL, le numéro un français de la literie. L'année passée, COFEL a réalisé un chiffre d'affaires net de 153 millions d'euros et a produit 1,2 million de matelas et 0,3 million de sommiers. Le groupe, dont le siège se trouve à Paris, dispose de cinq sites de production en France et emploie près de 850 personnes.

"Le produit net total de ce désinvestissement sera utilisé pour la réduction de la dette, permettant ainsi au groupe Recticel de réduire sa dette financière d'environ 41 millions d'euros vers la fin de l'année 2009", indique Recticel. La transaction est soumise au visa de l'Autorité Française de la Concurrence.