Cette tendance haussière lui permet en effet d'anticiper pour 2009 une croissance volumique de 5 à 10% par rapport à 2008 et un profit net supérieur à 2008 pour le deuxième semestre, rendu en grande partie possible par une diminution de ses frais financiers.

Cette tendance haussière lui permet en effet d'anticiper pour 2009 une croissance volumique de 5 à 10% par rapport à 2008 et un profit net supérieur à 2008 pour le deuxième semestre, rendu en grande partie possible par une diminution de ses frais financiers.