Le résultat (part du groupe) atteint 139,5 millions d'euros, contre 177,8 millions un an plus tôt. Les principales plus-values sur le résultat net sur actifs non courants ont été réalisées lors de cessions de titres BAT, Colruyt, GDF-Suez, Richemont et Total. Au niveau des actifs courants, les gains proviennent principalement de reprises de réductions de valeur sur les placements de trésorerie. Les dettes financières ont diminué significativement au 1er semestre sur base annuelle, passant de 161,5 millions à 76,7 millions. Sofina souligne que les résultats du semestre écoulé ne sont pas représentatifs des résultats de l'année en cours. Sofina ne s'aventure pas dans des prévisions chiffrées vu les incertitudes des marchés financiers et boursiers.

Le résultat (part du groupe) atteint 139,5 millions d'euros, contre 177,8 millions un an plus tôt. Les principales plus-values sur le résultat net sur actifs non courants ont été réalisées lors de cessions de titres BAT, Colruyt, GDF-Suez, Richemont et Total. Au niveau des actifs courants, les gains proviennent principalement de reprises de réductions de valeur sur les placements de trésorerie. Les dettes financières ont diminué significativement au 1er semestre sur base annuelle, passant de 161,5 millions à 76,7 millions. Sofina souligne que les résultats du semestre écoulé ne sont pas représentatifs des résultats de l'année en cours. Sofina ne s'aventure pas dans des prévisions chiffrées vu les incertitudes des marchés financiers et boursiers.