Roche a profité d'un bond de 84% de ses ventes de Tamiflu au premier trimestre grâce à l'inquiétude des américains concernant une nouvelle épidémie de grippe aviaire et ce, même s'il apparait que la grippe H7N9 pourrait résister au Tamiflu. Globalement, les ventes du pôle pharmaceutique ont progressé de 7% à 9,2 milliards de francs suisses grâce également aux bons chiffres du pôle oncologie, discipline dont Roche est leader mondial avec l'Herceptin et l'Avastin, les deux médicaments les plus vendus du groupe.

Au niveau du pôle diagnostics, les ventes ont par contre progressé de moins d'un pour cent, 3 des 5 divisions du pôle diagnostic ayant même subi un recul de leur chiffre d'affaires. L'importante division diabète ayant ainsi vu ses ventes reculer de 5% en raison de pressions sur les prix de son matériel de contrôle du taux de glycémie de la part des assureurs publics.

Rayon perspectives, Roche a confirmé son objectif d'une hausse de 4% de ses ventes cette année avec une amélioration de sa rentabilité.

Cédric Boitte

www.accioz.be