Sur la semaine, les Bourses européennes ont étoffé leur gain mensuel, le premier depuis mai, grâce surtout au discours tenu le week-end par Mario Draghi aux États-Unis. Le Président de la Banque centrale européenne a évoqué de nouvelles mesures de soutien alors que l'inflation a de nouveau reculé en août en zone euro à 0,3%. La fin de semaine a toutefois été plus mitigée en raison du regain de tension en Ukraine où des troupes russes épauleraient désormais les rebelles.

Europe : Tesco - Essilor

Tesco a plombé l'ensemble du secteur de la distribution en Europe. Le groupe britannique a émis des prévisions inférieures aux attentes prévoyant une chute de son bénéfice de 3,3 à 2,5 milliards de livres en raison de la concurrence intense de Aldi notamment. Tesco a ainsi décidé de réduire son dividende intérimaire de 75%.

À Paris, Essilor s'est par contre distingué. Le leader mondial des verres de lunettes a livré des résultats semestriels solides avec une hausse de 8% du chiffre d'affaires et 11% du bénéfice opérationnel. Il a également relevé ses prévisions annuelles tant en termes de chiffre d'affaires que de marges bénéficiaires.

Europe : Seadrill - Burger King

Les conditions de marchés restent difficiles pour le secteur parapétrolier. Seadrill, le leader mondial du forage en mer, a ainsi accusé un recul de 6% de son bénéfice opérationnel au second trimestre. Le groupe évoque également des perspectives incertaines.

Aux États-Unis, Burger King a annoncé le rachat de Tim Horton pour plus de 11 milliards de dollars. Le numéro deux du hamburger aux États-Unis souhaite ainsi profiter de la fiscalité moins lourde au Canada tout en développant son offre petit-déjeuner, Tim Horton étant de loin le leader des cafés et donuts au Canada..

Bruxelles : D'Ieteren - EVS

Le déluge de résultats s'est avéré globalement plutôt décevant à Bruxelles avec quelques prestations honorables et plusieurs déconvenues. Au sein du Bel20, D'Ieteren a ainsi été sanctionné en raison d'une chute de 20% de son bénéfice net courant, Belron ayant souffert de l'hiver clément.

Hors indice, EVS a lourdement chuté. Le groupe a publié de bons résultats semestriels grâce à la Coupe du Monde mais a quand même abaissé ses prévisions pour l'année entière ne prévoyant plus qu'une croissance de 1% à 3% de son chiffre d'affaires alors que ses charges bondiront de plus de 10%.

Bruxelles : Hamon - ThromboGenics

La pire performance de la semaine revient toutefois à Hamon, non pas à cause de ses résultats mais bien en raison de la découverte d'une erreur comptable de 40 millions. Cela contraint le groupe à procéder à une augmentation de capital de 20 millions afin de respecter les conditions de ses crédits.

ThromboGenics a été malmené après un rapport décevant, ses ventes de Jetrea aux États-Unis ayant chuté de 60% au premier semestre. La société a également annoncé un plan de restructuration afin d'atteindre le seuil de rentabilité en 2016.

Événements à retenir la semaine prochaine

Lundi : PIB Allemagne, activité manufacturière zone Euro et Chine, marchés US fermés, Iliad

Mardi : ISM manufacturier US

Mercredi : activité services zone Euro et Chine, livre Beige de la Fed

Jeudi : réunion Banque centrale européenne, ISM services US, rapport ADP emploi US, IEP Invest

Vendredi : PIB zone Euro, rapport emploi US