Au 30 septembre, le patrimoine immobilier de WDP était valorisé à 1,1 milliard d'euro dont 69 millions pour les panneaux solaires posés sur le toit de plusieurs entrepôts. La capacité installée dépasse désormais les 15MWp, un peu plus de la moitié de l'objectif de 30MWp de WDP. Ces panneaux solaires génèrent un second revenu pour WDP, ce qui lui permet d'afficher un rendement brut indicatif (sans tenir compte du vide locatif) de 8,23%.

Par ailleurs, WDP affiche un taux d'occupation extrêmement solide de 97,2% malgré le climat économique. La sicafi se distingue il est vrai par des entrepôts modernes et bien situés. Elle a ainsi décidé d'investir sur le site de Zwijndrecht (dans le Port d'Anvers) qu'elle a récemment racheté dans le but de doubler la superficie bâtie à 40 000 m2. Afin de financer ces investissements, WDP a revendu ses 5 entrepôts tchèques valorisés à 25 millions d'euros. WDP ne pouvait en effet s'endetter davantage étant donné que son taux d'endettement atteignait déjà 57,7% à la fin septembre.

Au niveau géographique, la Belgique représente près de 60% portefeuille de WDP contre 30% aux Pays-Bas, 8% en France et 2% en Roumanie. Au 30 septembre, WDP affichait une valeur intrinsèque de 33,05 euros par action, le titre cotant donc avec une prime sensible de 27%, les marchés saluant la forte rentabilité du patrimoine immobilier de la sicafi.

En matière de dividendes, WDP prévoit de verser un dividende de 3,10 euros bruts en 2013 (pour 2012), 5% de plus que cette année, en ligne avec l'évolution prévue du bénéfice net courant par action : 3,60 euros en 2012 contre 3,42 euros l'année dernière. Les dividendes de WDP étant soumis dès le 1er janvier (le prochain coupon n'étant prévu que pour la fin mai) à un précompte mobilier de 25%, cela correspond à un rendement net de 5,5%.

Cédric Boitte

www.accioz.be