Dans son avertissement sur résultats, SSAB épingle l'évolution décevante des volumes qui sont sensiblement inférieurs à ce qui avait été prévu lors de l'annonce des chiffres du deuxième trimestre fin juillet. La déconvenue est tout particulièrement forte dans les feuillards, un segment où l'utilisation des capacités est d'à peine 60% au troisième trimestre.

Le sidérurgiste suédois pointe également la grande prudence affichée par les consommateurs, tant en Europe du Sud que du Nord, ainsi qu'aux États-Unis et en Asie.

SSAB table toutefois sur une reprise de la demande et une amélioration du taux d'utilisation des outils dans les trimestres à venir. Il s'attend par contre à ce que les prix restent sous pression en raison de la baisse des prix du minerai de fer qui affecte tout particulièrement ceux des produits standard en acier.

À la lueur du profit warning de SSAB, on peut s'attendre à un troisième trimestre difficile pour l'ensemble de la sidérurgie, dont ArcelorMittal. Le leader mondial se distingue en effet par son important auto-approvisionnement en minerais de fer, un atout indéniable sur le long terme mais un handicap lorsque le prix du minerai de fer entraine celui de l'acier à la baisse.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Dans son avertissement sur résultats, SSAB épingle l'évolution décevante des volumes qui sont sensiblement inférieurs à ce qui avait été prévu lors de l'annonce des chiffres du deuxième trimestre fin juillet. La déconvenue est tout particulièrement forte dans les feuillards, un segment où l'utilisation des capacités est d'à peine 60% au troisième trimestre.Le sidérurgiste suédois pointe également la grande prudence affichée par les consommateurs, tant en Europe du Sud que du Nord, ainsi qu'aux États-Unis et en Asie.SSAB table toutefois sur une reprise de la demande et une amélioration du taux d'utilisation des outils dans les trimestres à venir. Il s'attend par contre à ce que les prix restent sous pression en raison de la baisse des prix du minerai de fer qui affecte tout particulièrement ceux des produits standard en acier.À la lueur du profit warning de SSAB, on peut s'attendre à un troisième trimestre difficile pour l'ensemble de la sidérurgie, dont ArcelorMittal. Le leader mondial se distingue en effet par son important auto-approvisionnement en minerais de fer, un atout indéniable sur le long terme mais un handicap lorsque le prix du minerai de fer entraine celui de l'acier à la baisse.Cédric Boittewww.accioz.be