Les autorités flamandes ont émis pour la première fois des bons d'Etat. Les 2,5 milliards d'euros récoltés auprès d'investisseurs institutionnels doivent servir à financer le renforcement du capital de KBC promis. L'opération est un succès: en quelques heures à peine le carnet de commandes était plein lundi, a indiqué le ministre flamand du budget Dirk Van Mechelen (Open Vld) mardi au parlement flamand.

Le gouvernement flamand a décidé de renforcer le capital de KBC de deux milliards d'euros. Pour cela, de l'argent est récolté auprès d'investisseurs institutionnels. Cette opération a débuté lundi matin.

Deux tranches de bons ont été émises, chacune pour un montant d'1,25 milliard d'euros. La première tranche court sur trois ans, avec un intérêt de 2,75 pc. La deuxième tranche vaut pour cinq ans et propose 3,75 pc d'intérêts. Les obligations ont obtenu un bon classement de S&P (AA+) et Moody's (AAA).

L'opération est un succès. L'intérêt dépasse le montant qui doit être récolté: quelques heures après le lancement lundi, 3 milliards d'euros de bons avaient déjà trouvé acquéreur, a déclaré le ministre Dirk Van Mechelen.

Les bons d'Etat ne sont pas destinés au grand public mais aux
investisseurs institutionnels (banques, institutions, entreprises, fonds,... Quelque 65 pc des investisseurs concernés proviennent de notre pays.

Les autorités flamandes ont émis pour la première fois des bons d'Etat. Les 2,5 milliards d'euros récoltés auprès d'investisseurs institutionnels doivent servir à financer le renforcement du capital de KBC promis. L'opération est un succès: en quelques heures à peine le carnet de commandes était plein lundi, a indiqué le ministre flamand du budget Dirk Van Mechelen (Open Vld) mardi au parlement flamand.Le gouvernement flamand a décidé de renforcer le capital de KBC de deux milliards d'euros. Pour cela, de l'argent est récolté auprès d'investisseurs institutionnels. Cette opération a débuté lundi matin. Deux tranches de bons ont été émises, chacune pour un montant d'1,25 milliard d'euros. La première tranche court sur trois ans, avec un intérêt de 2,75 pc. La deuxième tranche vaut pour cinq ans et propose 3,75 pc d'intérêts. Les obligations ont obtenu un bon classement de S&P (AA+) et Moody's (AAA).L'opération est un succès. L'intérêt dépasse le montant qui doit être récolté: quelques heures après le lancement lundi, 3 milliards d'euros de bons avaient déjà trouvé acquéreur, a déclaré le ministre Dirk Van Mechelen.Les bons d'Etat ne sont pas destinés au grand public mais aux investisseurs institutionnels (banques, institutions, entreprises, fonds,... Quelque 65 pc des investisseurs concernés proviennent de notre pays.