"Le secteur du tabac en 2008 est incontestablement l'un des marchés de consommateurs les plus concentrés au monde, affirme Don Hedleyn, analyste du secteur chez Euromonitor International, dans Tobacco Journal. Sans tenir compte de la Chine, quatre grands acteurs dominent la moitié du marché mondial. Voici une dizaine d'années, ils n'étaient encore que dix."

La consolidation à grande échelle, dont les rachats de Gallaher et d'Altadis entre autres, joue en faveur du secteur selon Robin Asquith, analyste chez JP Morgan Asset Management : "Grace à la consolidation, les entreprises de tabac ont l'occasion de réaliser des synergies de coûts et d'augmenter les prix. En outre, les producteurs présentent des cash-flows d'exploitation impressionnants."

L'industrie du tabac est avant tout un secteur défensif, mais qui n'est pas exempt de tout risque, comme les aspects liés à la santé, la réglementation, la taxation et les procès. La forte hausse des coûts des matières premières et de l'énergie n'a pas manqué de susciter des incertitudes auprès des détenteurs d'actions du secteur, bien que celles-ci ne se justifient pas d'après JP Morgan.

Faut-il acheter ?

Les risques du secteur du tabac ont diminué ces dernières années. En outre, les entreprises réalisent des cash-flows généreux et les investissements ne sont guère gourmands en capital. Le secteur du tabac recèle donc une belle opportunité grâce à la valorisation et aux circonstances actuelles du marché.

Ken Van Weyenberg

(Retrouvez l'analyse du secteur et quelques tuyaux dans le magazine Cash du 11 décembre 2008, inséré dans Trends-Tendances.)

"Le secteur du tabac en 2008 est incontestablement l'un des marchés de consommateurs les plus concentrés au monde, affirme Don Hedleyn, analyste du secteur chez Euromonitor International, dans Tobacco Journal. Sans tenir compte de la Chine, quatre grands acteurs dominent la moitié du marché mondial. Voici une dizaine d'années, ils n'étaient encore que dix."La consolidation à grande échelle, dont les rachats de Gallaher et d'Altadis entre autres, joue en faveur du secteur selon Robin Asquith, analyste chez JP Morgan Asset Management : "Grace à la consolidation, les entreprises de tabac ont l'occasion de réaliser des synergies de coûts et d'augmenter les prix. En outre, les producteurs présentent des cash-flows d'exploitation impressionnants."L'industrie du tabac est avant tout un secteur défensif, mais qui n'est pas exempt de tout risque, comme les aspects liés à la santé, la réglementation, la taxation et les procès. La forte hausse des coûts des matières premières et de l'énergie n'a pas manqué de susciter des incertitudes auprès des détenteurs d'actions du secteur, bien que celles-ci ne se justifient pas d'après JP Morgan.Faut-il acheter ?Les risques du secteur du tabac ont diminué ces dernières années. En outre, les entreprises réalisent des cash-flows généreux et les investissements ne sont guère gourmands en capital. Le secteur du tabac recèle donc une belle opportunité grâce à la valorisation et aux circonstances actuelles du marché. Ken Van Weyenberg(Retrouvez l'analyse du secteur et quelques tuyaux dans le magazine Cash du 11 décembre 2008, inséré dans Trends-Tendances.)