Le quotidien économique britannique, citant des sources proches de Tata, explique que cette aide d'urgence est destinée à éviter une rapide crise de liquidités.

Cette aide vient s'ajouter à des "centaines de millions" de livres de fonds de roulement fournies par Tata depuis qu'il a acheté Jaguar-Land Rover en mars à Ford, souligne le FT.

Le ministre britannique du Commerce Peter Mandelson avait indiqué le 18 décembre être en discussions avec Jaguar-Land Rover à propos d'un éventuel renflouement des deux marques qui souffrent de la crise économique mondiale, tout en soulignant qu'aucune décision n'avait encore été arrêtée.

Le gouvernement est sous pression pour sauver son industrie automobile, après l'annonce vendredi par le président américain George W. Bush d'un plan de sauvetage des constructeurs américains General Motors et Chrysler de 13,4 milliards de dollars.

Le quotidien économique britannique, citant des sources proches de Tata, explique que cette aide d'urgence est destinée à éviter une rapide crise de liquidités. Cette aide vient s'ajouter à des "centaines de millions" de livres de fonds de roulement fournies par Tata depuis qu'il a acheté Jaguar-Land Rover en mars à Ford, souligne le FT. Le ministre britannique du Commerce Peter Mandelson avait indiqué le 18 décembre être en discussions avec Jaguar-Land Rover à propos d'un éventuel renflouement des deux marques qui souffrent de la crise économique mondiale, tout en soulignant qu'aucune décision n'avait encore été arrêtée. Le gouvernement est sous pression pour sauver son industrie automobile, après l'annonce vendredi par le président américain George W. Bush d'un plan de sauvetage des constructeurs américains General Motors et Chrysler de 13,4 milliards de dollars.