Plombé par la crise économique, le groupe chimique a clôturé le premier trimestre de l'exercice sur une perte nette. N'entrevoyant aucune éclaircie à court terme, il a estimé nécessaire de réduire ses capacités "de manière sélective". Mais selon Etienne Weil, le directeur général de Saplast, ce sont des raisons structurelles qui sont à la base de la fermeture de l'usine strasbourgeoise. Cette dernière était déficitaire depuis plusieurs années.

Plombé par la crise économique, le groupe chimique a clôturé le premier trimestre de l'exercice sur une perte nette. N'entrevoyant aucune éclaircie à court terme, il a estimé nécessaire de réduire ses capacités "de manière sélective". Mais selon Etienne Weil, le directeur général de Saplast, ce sont des raisons structurelles qui sont à la base de la fermeture de l'usine strasbourgeoise. Cette dernière était déficitaire depuis plusieurs années.