Le projet d'investissement de Tessenderlo comporte trois volets dont le plus important, requérant deux tiers de l'investissement, est la construction d'une nouvelle unité d'électrolyse pour la production de produits chimiques pour le traitement des eaux qui devrait être opérationnelle en 2016. Le second volet concerne la fermeture de deux unités de production d'intermédiaires pharmaceutiques et d'engrais sur le site de Loos. Enfin, Tessenderlo envisage également d'assainir le site.

Tessenderlo va donc au moins doubler sa capacité de production de produits chimiques de traitement des eaux usées et d'eau potable afin de consolider son leadership en Europe occidentale. Cette activité fait partie des priorités de Tessenderlo dont la stratégie consiste à se concentrer sur des niches de marché prometteuses où il peut jouer un rôle de leader.

Afin d'y parvenir, le groupe doit toutefois mener une importante restructuration qui l'occupe déjà depuis plusieurs années et l'a notamment amené à se séparer de ses activités PVC l'année dernière.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Le projet d'investissement de Tessenderlo comporte trois volets dont le plus important, requérant deux tiers de l'investissement, est la construction d'une nouvelle unité d'électrolyse pour la production de produits chimiques pour le traitement des eaux qui devrait être opérationnelle en 2016. Le second volet concerne la fermeture de deux unités de production d'intermédiaires pharmaceutiques et d'engrais sur le site de Loos. Enfin, Tessenderlo envisage également d'assainir le site.Tessenderlo va donc au moins doubler sa capacité de production de produits chimiques de traitement des eaux usées et d'eau potable afin de consolider son leadership en Europe occidentale. Cette activité fait partie des priorités de Tessenderlo dont la stratégie consiste à se concentrer sur des niches de marché prometteuses où il peut jouer un rôle de leader.Afin d'y parvenir, le groupe doit toutefois mener une importante restructuration qui l'occupe déjà depuis plusieurs années et l'a notamment amené à se séparer de ses activités PVC l'année dernière.Cédric Boittewww.accioz.be