En 2009, le chiffre d'affaires du groupe s'est établi à 2,1 milliards d'euros, soit un recul de 24,3% par rapport aux 2,8 milliards d'euros enregistrés en 2008. Presque toutes les divisions du groupe ont été victimes de la récession économique, en particulier la chimie minérale, qui a reculé de 56,4% par rapport aux résultats de 2008. L'EBIT récurrent a clôturé à -51,4 millions d'euros pour l'ensemble de l'année, après avoir atteint 239,1 millions d'euros en 2008, un record sans précédent pour le groupe. Le cash-flow d'exploitation a, quant à lui, connu une forte augmentation, passant de 94,0 millions d'euros en 2008 à 315,3 millions d'euros en 2009. L'endettement net du groupe s'est par ailleurs amélioré, passant de 294,6 millions d'euros au 31 décembre 2008 à 209,0 millions d'euros à la fin 2009. Le groupe a mis en place en 2009 un programme de réduction de coûts qui a généré plus de 40 millions d'euros de réductions sur l'année 2009.