Tessenderlo prévoit une reprise graduelle pour le reste de l'année. Après une année 2009 difficile, Tessenderlo Group a démarré l'année 2010 par une croissance modeste du chiffre d'affaires, une hausse soutenue du cash-flow d'exploitation courant (REBITDA) et un retour en positif du résultat d'exploitation récurrent (REBIT) au premier trimestre. L'entreprise affiche une perte nette de 5,1 millions d'euros, inférieure à celle de 6,2 millions euros réalisée lors des trois premiers mois de l'exercice précédent. L'endettement net se chiffrait à 241,2 millions d'euros au 31 mars 2010, contre 209 millions d'euros à la fin décembre 2009. L'hiver inhabituellement long et froid a eu un impact négatif sur les activités du groupe en janvier et février. Mars a affiché une performance nettement meilleure. Sur base de ces résultats, le groupe prévoit une reprise graduelle pour 2010, avec des performances variables de ses activités. Vu les performances du premier trimestre, Tessenderlo s'attend à une poursuite de l'amélioration de sa rentabilité au deuxième trimestre, traditionnellement le trimestre ayant la rentabilité la plus élevée. "Cependant, la visibilité sur le second semestre 2010 reste faible, ce qui rend difficile d'établir une prévision quant à sa contribution aux résultats du groupe sur l'année entière", conclut le groupe chimique.