Comme tous les projets d'exploration minière qui ont pour ambition d'extraire de la terre du zinc, de l'or, du cuivre...comme tous ces athlètes qui s'entrainent pour un jour être les premier sur la ligne d'arrivée, les sociétés biotechnologiques oeuvrent pour un jour mettre sur le marché un traitement efficace. Thrombogenics en est à ce stade. La ligne d'arrivée est désormais à portée de main. C'est un tournant pour l'histoire de la société.

Le 26 juillet est une date à marquer d'une pierre blanche pour Thrombogenics. Les autorités sanitaires américaines (FDA) ont donné un avis favorable à l'ocriplasmine. Cette décision était attendue depuis un moment déjà. La nervosité était à son comble depuis quelques jours, des rumeurs d'une position très critique de la FDA par rapport au traitement de Thrombo ont lourdement pesé sur le cours de l'action. Mais au final, c'est bien 10 voix pour et aucune voix contre qui feront que le Jetrea, le nom commercial de l'ocriplasmine, sera bientôt disponible aux Etats-Unis.

Pour être complet, il faut préciser que la décision qui vient de tomber ne permet pas encore la commercialisation du produit de Thrombogenics aux Etats-Unis. Cette décision-là ne sera prise par la FDA que le 17 octobre. En général la FDA suit la décision de son comité " conseil ". Et, étant donné l'unanimité des votes nous pouvons sans prendre trop de risque déjà affirmer que l'ocriplasmine sera commercialisée cette année encore aux Etats-Unis, ce qui correspond quand même à 60% du marché des maladies oculaires pouvant être traitées par l'ocriplasmine.

A termes, les autorités de contrôle européennes (EMA) devraient également prendre une décision par rapport au produit de Thrombogenics. Cette étape offrira une nouvelle manne financière à la biotechnologique belge : le potentiel des ventes en Europe et le reste du monde devrait rapporter 375 millions euros à Thrombo, dont 75 millions euros de prime et 25% de royalty's sur le chiffre d'affaires net suite à un accord conclu avec Alcon (Novartis).

Pour l'heure, l'action Thrombogenics s'envole à la Bourse de Bruxelles. L'action a pris 20% dès l'ouverture et gagnait encore 13% en fin de matinée, poussant le titre à un plus haut historique. Plus que la décision de la FDA, le marché table sur une reprise de la société biotechnologique, c'est généralement ce qui se passe lors de la première année de commercialisation d'un produit. Même sans cette potentielle reprise, le cours de l'action n'est pas encore à son sommet, les analystes estimant les ventes annuelle à 500 millions euros ou plus.

Danny Reweghs

Comme tous les projets d'exploration minière qui ont pour ambition d'extraire de la terre du zinc, de l'or, du cuivre...comme tous ces athlètes qui s'entrainent pour un jour être les premier sur la ligne d'arrivée, les sociétés biotechnologiques oeuvrent pour un jour mettre sur le marché un traitement efficace. Thrombogenics en est à ce stade. La ligne d'arrivée est désormais à portée de main. C'est un tournant pour l'histoire de la société.Le 26 juillet est une date à marquer d'une pierre blanche pour Thrombogenics. Les autorités sanitaires américaines (FDA) ont donné un avis favorable à l'ocriplasmine. Cette décision était attendue depuis un moment déjà. La nervosité était à son comble depuis quelques jours, des rumeurs d'une position très critique de la FDA par rapport au traitement de Thrombo ont lourdement pesé sur le cours de l'action. Mais au final, c'est bien 10 voix pour et aucune voix contre qui feront que le Jetrea, le nom commercial de l'ocriplasmine, sera bientôt disponible aux Etats-Unis.Pour être complet, il faut préciser que la décision qui vient de tomber ne permet pas encore la commercialisation du produit de Thrombogenics aux Etats-Unis. Cette décision-là ne sera prise par la FDA que le 17 octobre. En général la FDA suit la décision de son comité " conseil ". Et, étant donné l'unanimité des votes nous pouvons sans prendre trop de risque déjà affirmer que l'ocriplasmine sera commercialisée cette année encore aux Etats-Unis, ce qui correspond quand même à 60% du marché des maladies oculaires pouvant être traitées par l'ocriplasmine.A termes, les autorités de contrôle européennes (EMA) devraient également prendre une décision par rapport au produit de Thrombogenics. Cette étape offrira une nouvelle manne financière à la biotechnologique belge : le potentiel des ventes en Europe et le reste du monde devrait rapporter 375 millions euros à Thrombo, dont 75 millions euros de prime et 25% de royalty's sur le chiffre d'affaires net suite à un accord conclu avec Alcon (Novartis).Pour l'heure, l'action Thrombogenics s'envole à la Bourse de Bruxelles. L'action a pris 20% dès l'ouverture et gagnait encore 13% en fin de matinée, poussant le titre à un plus haut historique. Plus que la décision de la FDA, le marché table sur une reprise de la société biotechnologique, c'est généralement ce qui se passe lors de la première année de commercialisation d'un produit. Même sans cette potentielle reprise, le cours de l'action n'est pas encore à son sommet, les analystes estimant les ventes annuelle à 500 millions euros ou plus. Danny Reweghs