Un bénéfice impressionnant pour une biotech que Thrombogenics devait surtout à sa collaboration avec Roche qui lui a rapporté près de 30 millions d'euros dont 3 millions durant les six premiers mois de cette année. Fin juin, Thrombogenics disposait encore de 52,6 millions d'euros en cash, soit 6 millions de moins qu'à la fin 2008. L'entreprise a également donné des infos quant à l'évolution de son pipeline. Plusieurs projets en cours devrait d'ici la fin de l'année atteindre la phase clinique 3, soit la dernière phase de développement d'un candidat médicament.

Un bénéfice impressionnant pour une biotech que Thrombogenics devait surtout à sa collaboration avec Roche qui lui a rapporté près de 30 millions d'euros dont 3 millions durant les six premiers mois de cette année. Fin juin, Thrombogenics disposait encore de 52,6 millions d'euros en cash, soit 6 millions de moins qu'à la fin 2008. L'entreprise a également donné des infos quant à l'évolution de son pipeline. Plusieurs projets en cours devrait d'ici la fin de l'année atteindre la phase clinique 3, soit la dernière phase de développement d'un candidat médicament.