Le groupe sidérurgique allemand a bouclé le troisième trimestre de son exercice 2011-2012 sur un bénéfice de 238 millions d'euros en hausse de 16% par rapport à la même période en 2011. ThyssenKrupp fait ainsi mieux que Voestalpine ou ArcelorMittal qui ont publié des bénéfices en baisse.

Le bénéfice opérationnel (ajusté) a atteint 122 millions, mieux que le consensus des analystes de 83,4 millions malgré une chute de 79% en glissement annuel. Le groupe allemand a notamment souffert de la détérioration des chiffres de sa division acier nord-américaine qui a subi une perte opérationnelle de 262 millions.

À noter que le groupe sidérurgique a confirmé son objectif pour l'exercice clôturé fin septembre tablant sur un profit opérationnel de plusieurs centaines de millions.

Cédric Boitte

www.accioz.be