L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a achevé la séance de mardi en baisse de 1,35%, au terme d'une journée attentiste avant la réouverture de Wall Street, fermée lundi, et après l'annonce de la démission prochaine du ministre des Finances japonais accusé d'ébriété publique.

L'indice Nikkei 225, moyenne non pondérée des 225 valeurs vedettes, a abandonné 104,66 points (-1,35%) à 7.645,51 points. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part cédé 13,57 points (-1,76%) à 756,53 points.

L'instabilité politique au Japon a entraîné un repli du yen qui a
permis de limiter la baisse du Nikkei, ont souligné des opérateurs.

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a achevé la séance de mardi en baisse de 1,35%, au terme d'une journée attentiste avant la réouverture de Wall Street, fermée lundi, et après l'annonce de la démission prochaine du ministre des Finances japonais accusé d'ébriété publique.L'indice Nikkei 225, moyenne non pondérée des 225 valeurs vedettes, a abandonné 104,66 points (-1,35%) à 7.645,51 points. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part cédé 13,57 points (-1,76%) à 756,53 points.L'instabilité politique au Japon a entraîné un repli du yen qui a permis de limiter la baisse du Nikkei, ont souligné des opérateurs.