Même si la perspective d'une sortie de crise aiguë prévaut, les acteurs du marché ont la sensation qu'il est un peu tôt pour faire grimper plus haut le Nikkei, lequel a déjà gagné quelque 44% en trois mois, a rappelé Hiroichi Nishi, courtier de Nikko Cordial Securities interrogé par l'agence Kyodo. Au terme de la journée de lundi, le Nikkei 225, moyenne non pondérée des 225 valeurs vedettes, a laissé filer 96,15 points (-0,95%) pour s'afficher à 10.039,67 points. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part terminé la séance sur un recul de 3,72 points (-0,39%) par rapport à son cours de clôture de vendredi, à 946,82 points.