L'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a regagné 40,87 points pour s'afficher en clôture à 9.253,46 points. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau de la place tokyoïte a repris pour sa part 3,46 points (+0,42%) pour remonter à 831,24 points. Le volume des transactions a été encore très faible, avec seulement 1,6 milliard de titres échangés sur le premier marché. Les soubresauts de la monnaie japonaise ont secoué le marché durant toute la semaine, aux dépens des actions des groupes exportateurs. Le gouvernement japonais et la Banque du Japon (BoJ) ont émis plusieurs signaux d'inquiétude jeudi, en raison des brusques variations sur le marché des changes, le yen oscillant rapidement et ayant atteint mercredi son plus haut niveau en 15 ans face au dollar. Ces déclarations ont en partie fait remonter le dollar aux alentours de 86 yens vendredi, ce qui a profité aux titres des entreprises exportatrices nippones dont le cours avait fortement chuté durant les précédentes séances.

L'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a regagné 40,87 points pour s'afficher en clôture à 9.253,46 points. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau de la place tokyoïte a repris pour sa part 3,46 points (+0,42%) pour remonter à 831,24 points. Le volume des transactions a été encore très faible, avec seulement 1,6 milliard de titres échangés sur le premier marché. Les soubresauts de la monnaie japonaise ont secoué le marché durant toute la semaine, aux dépens des actions des groupes exportateurs. Le gouvernement japonais et la Banque du Japon (BoJ) ont émis plusieurs signaux d'inquiétude jeudi, en raison des brusques variations sur le marché des changes, le yen oscillant rapidement et ayant atteint mercredi son plus haut niveau en 15 ans face au dollar. Ces déclarations ont en partie fait remonter le dollar aux alentours de 86 yens vendredi, ce qui a profité aux titres des entreprises exportatrices nippones dont le cours avait fortement chuté durant les précédentes séances.