La saison des résultats touche à sa fin. Aux Etats-Unis, les entreprises du S&P500, l'indice des 500 principales entreprises américaines, ont affiché un bond de 13,1% de leurs bénéfices au quatrième trimestre 2019. Mais les observateurs ne sont pas dupes. La réforme fiscale de Donald Trump a donné un coup de fouet à l'économie et aux marges bénéficiaires en 2018 mais son effet va s'estomper en 2019. Selon Factset, les analystes tablent ainsi désormais sur une baisse de 3% des profits des entreprises du S&P500 au premier trimestre 2019. En Europe, l'entrée en récession de l'Italie et le coup d'arrêt de l'économie allemande au second semestre 2018 ont pesé. Selon le consensus de Refinitiv, les bénéfices des entreprises de l'indice élargi paneuropéen Stoxx 600 ont progressé d'à peine 1,2% au quatrième trimestre 2018. Les écarts sectoriels sont de plus très marqués. La hausse des prix de l'énergie a ainsi dopé les secteurs énergétique (bénéfices en hausse de 21%) et des utilities (+ 17%), qui inclut les producteurs et distributeurs d'électricité et de gaz. Plus largement, on constate que les tops et flops de cette saison des résultats reflètent l'influence d'évolutions con-joncturelles et sociétales majeures.
...