'Lannée prochaine, les banques centrales retireront selon les estimations quelque 500 milliards d'euros du système qu'elles avaient d'abord alimenté. Peuvent-elles laisser le système se " dégonfler " en toute quiétude tel un ballon de baudruche ? La plupart des stratèges s'accordent à dire que nous sommes encore à l'abri pour six mois à un an. 2018 sera donc une année placée entre espoir et crainte. Nous n'osons pas espérer une magnifique année boursière et nous craignons de passer à côté de quelque chose si nous restons spectateurs. Soyez donc vigilants. Vérifiez régulièrement que vous détenez uniquement des actions dont vous estimez qu'elles sont susceptibles de résister à une crise éventuelle. Et veillez plus que jamais à une diversification maximale de votre portefeuille. Répartissez vos placements dans le temps et conservez plus de liquidités qu'à l'ordinaire afin de profiter d'éventuelles opportunités. Et n'oubliez pas de tenir compte de toutes les modifications qui entrent en vigueur au 1er janvier.
...