Le constructeur automobile japonais Toyota a annoncé vendredi une perte nette de 436,9 milliards de yens (3,3 milliards d'euros) lors de l'exercice 2008-2009 clos fin mars, bien pire que celle qu'il prévoyait, et a averti qu'il s'enfoncera davantage dans le rouge en 2009-2010.

Victime de l'effondrement spectaculaire de ses marchés au Japon, en Amérique du Nord, et en Europe du fait de la crise économique, le premier constructeur automobile mondial a subi une perte d'exploitation annuelle de 461,1 milliards de yens (3,5 milliards d'euros), pour un chiffre d'affaires en baisse de 21,9% sur un an à 20.529,6 milliards (154,6 milliards d'euros).

Dans ses dernières prévisions, annoncées début février, Toyota avait dit s'attendre à une perte nette de 350 milliards, à une perte
d'exploitation de 450 milliards et à un chiffre d'affaires de 21.000
milliards.

C'est la première fois que Toyota, fondé il y a 72 ans, termine un
exercice dans le rouge depuis qu'il a commencé à publier ses résultats en 1941.

Ces résultats sont "la conséquence d'une détérioration significative des ventes de véhicules, particulièrement aux Etats-Unis et en Europe, de la rapide appréciation du yen face au dollar américain et à l'euro et à la forte hausse des matières premières", s'est lamenté dans un communiqué le PDG de Toyota, Katsuaki Watanabe.

Toyota a averti que ses difficultés allaient se poursuivre durant
l'exercice 2009-2010 entamé le 1er avril, qu'il prévoit de terminer sur une nouvelle perte nette de 550 milliards de yens, sur un déficit
d'exploitation de 650 milliards et sur un chiffre d'affaires de 16.500
milliards (-19,6% sur un an).

Le constructeur automobile japonais Toyota a annoncé vendredi une perte nette de 436,9 milliards de yens (3,3 milliards d'euros) lors de l'exercice 2008-2009 clos fin mars, bien pire que celle qu'il prévoyait, et a averti qu'il s'enfoncera davantage dans le rouge en 2009-2010.Victime de l'effondrement spectaculaire de ses marchés au Japon, en Amérique du Nord, et en Europe du fait de la crise économique, le premier constructeur automobile mondial a subi une perte d'exploitation annuelle de 461,1 milliards de yens (3,5 milliards d'euros), pour un chiffre d'affaires en baisse de 21,9% sur un an à 20.529,6 milliards (154,6 milliards d'euros).Dans ses dernières prévisions, annoncées début février, Toyota avait dit s'attendre à une perte nette de 350 milliards, à une perte d'exploitation de 450 milliards et à un chiffre d'affaires de 21.000 milliards.C'est la première fois que Toyota, fondé il y a 72 ans, termine un exercice dans le rouge depuis qu'il a commencé à publier ses résultats en 1941.Ces résultats sont "la conséquence d'une détérioration significative des ventes de véhicules, particulièrement aux Etats-Unis et en Europe, de la rapide appréciation du yen face au dollar américain et à l'euro et à la forte hausse des matières premières", s'est lamenté dans un communiqué le PDG de Toyota, Katsuaki Watanabe.Toyota a averti que ses difficultés allaient se poursuivre durant l'exercice 2009-2010 entamé le 1er avril, qu'il prévoit de terminer sur une nouvelle perte nette de 550 milliards de yens, sur un déficit d'exploitation de 650 milliards et sur un chiffre d'affaires de 16.500 milliards (-19,6% sur un an).