Pour l'exercice qui se terminera fin mars prochain, Toyota prévoit une perte d'exploitation de 150 milliards de yens (1,22 milliard d'euros), a annoncé son PDG Katsuaki Watanabe lors d'une conférence de presse à Nagoya (centre).

Auparavant, le groupe tablait sur un bénéfice d'exploitation de 600 milliards. Si les prévisions de Toyota se réalisent, ce sera la première fois que son compte d'exploitation tombe dans le rouge depuis qu'il a commencé à publier des résultats financiers, en 1940.

"L'environnement qui nous entoure est de plus en plus difficile. C'est une situation d'urgence sans précédent", a déclaré M. Watanabe.

Toyota a en outre divisé par plus de dix sa précédente prévision de bénéfice net, qui ne datait que de fin octobre. Il ne prévoit plus pour cette année que 50 milliards de yens, au lieu de 550 milliards.

En raison de la chute du marché automobile aux Etats-Unis, en Europe et au Japon, les ventes de Toyota ne devraient s'élever ce exercice qu'à 7,540 millions de véhicules dans le monde, contre 8,913 millions en 2007-2008.

Pour l'exercice qui se terminera fin mars prochain, Toyota prévoit une perte d'exploitation de 150 milliards de yens (1,22 milliard d'euros), a annoncé son PDG Katsuaki Watanabe lors d'une conférence de presse à Nagoya (centre). Auparavant, le groupe tablait sur un bénéfice d'exploitation de 600 milliards. Si les prévisions de Toyota se réalisent, ce sera la première fois que son compte d'exploitation tombe dans le rouge depuis qu'il a commencé à publier des résultats financiers, en 1940. "L'environnement qui nous entoure est de plus en plus difficile. C'est une situation d'urgence sans précédent", a déclaré M. Watanabe. Toyota a en outre divisé par plus de dix sa précédente prévision de bénéfice net, qui ne datait que de fin octobre. Il ne prévoit plus pour cette année que 50 milliards de yens, au lieu de 550 milliards. En raison de la chute du marché automobile aux Etats-Unis, en Europe et au Japon, les ventes de Toyota ne devraient s'élever ce exercice qu'à 7,540 millions de véhicules dans le monde, contre 8,913 millions en 2007-2008.