Les principales Bourses européennes ont ouvert la séance de ce lundi sur les chapeaux de roues, soulagées par la demande d'aide de l'Espagne pour recapitaliser ses banques. Au total, c'est 100 milliards d'euros qui viendront soulager les banques espagnoles.

Toutefois ce ne fut qu'un feu de paille, les critiques visant le plan de recapitalisation des banques espagnoles fusant de toutes parts. Les taux espagnols à 10 ans sous la barre des 6% en matinée sont rapidement repassé au-dessus de ce seuil symbolique et les marchés d'actions ont perdu de leur superbe doutant une fois de plus qu'une issue sera trouvée à court terme pour solutionner la crise européenne.

Europe

Aux actions, les valeurs bancaires espagnoles en très forte hausse en matinée termine la journée en territoire positif malgré un net dégonflement en fin de séance. BBVA et Bankia font partie des gagnantes de la séance. Le secteur bancaire européen, qui a ouvert avec le sourire, n'a toutefois pas conservé son avance. BNP Paribas ou Société Générale font moins bonne figure que les banques espagnoles en fin de journée.

Sur le front des matières premières, les valeurs minières ont confirmé leur progression ce lundi après-midi, surtout celles exposées au prix du cuivre comme BHP Billiton. La Chine a publié des chiffres d'importation de cuivre en hausse de 12% ce weekend, suite à une demande plus soutenue qu'attendu.

Bruxelles

A Bruxelles, KBC a suivi la tendance européenne et n'a pas terminé la séance en tête du Bel 20. Le groupe bancaire réussi néanmoins à finir la séance en territoire positif.

C'est Solvay qui finit la séance dans le peloton de tête du Bel 20 après l'annonce de nouveaux investissements en Chine. Le groupe va injecter 155 millions d'euros dans une nouvelle usine dans l'empire du milieu. But de l'opération: capter le marché de l'épichlorhydrine, un produit indispensable pour l'industrie électronique et automobile.

La seule valeur drapée de rouge en fin de matinée dans le BEL 20, Befimmo, a été rejoint en cours de séance par la moitié des valeurs du Bel 20 dont Delhaize et Bekaert.

Etats-Unis

La Bourse de New York a ouvert en hausse lundi, encouragée par le plan européen d'aide aux banques espagnoles, les investisseurs américains croisant les doigts pour que la crise de la dette freine sa propagation. Un peu plus tard dans la journée la tendance était toutefois moins franche, la nette remontée des taux d'intérêt espagnol n'étant pas de bonne augure pour le financement de la dette espagnole.