Le résultat net s'est envolé à 516 millions d'euros, dopé par un produit exceptionnel. UCB a relevé ses prévisions de résultats pour l'ensemble de l'année à 550 millions d'euros, contre plus de 130 millions jusqu'à présent. Les produits des ventes nettes ont reculé de 10%, à 1,4 milliard d'euros, en raison de la concurrence des génériques de Keppra aux USA. Les ventes nettes de l'antiépileptique Keppra ont reculé dans l'ensemble de 22% à 465 millions. Cette chute s'explique par l'expiration de brevet en Amérique du Nord tandis qu'en Europe les ventes se consolident (+26%) tout en augmentant dans le reste du monde (+9%).

Les ventes nettes du Cimzia - destiné au traitement de la maladie de Crohn - ont généré des ventes nettes de 24 millions d'euros. Le Vimpat - le nouvel antiépileptique d'UCB -disponible en Europe depuis fin 2008- a quant à lui généré des ventes nettes de 23 millions d'euros. Les produits des redevances ont pour leur part augmenté de 35% à 114 millions d'euro grâce au lancement de Toviaz. Le poste " Autres produits " progresse de 44% à 103 millions d'euro grâce aux bonnes performances de Xyzal aux USA et à la hausse des ventes résultant des activités de "fabrication à façon". L'Ebit récurrent est en baisse de 7% à 246 millions d'euros.

L'Ebit ou résultat opérationnel s'élève à 707 millions d'euros, contre 224 millions d'euros un an avant, dopé par un produit exceptionnel à hauteur de 461 millions d'euros. Il s'agit des plus-values dégagées de la cession d'activités commerciales et de droits de distribution de produits (à GSK, Shire et Eumedica). L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) récurrent - ou rentabilité sous-jacente pointe à 363 millions d'euros contre 358 millions d'euros un an avant. Cette légère hausse de 1% s'explique par la compétition des génériques, plus que compensée par la réduction significative des charges d'exploitation découlant du programme SHAPE. En conséquence, le résultat net a pratiquement quadruplé, passant de 108 millions d'euros en 2008 à 516 millions d'euros.

UCB a confirmé ses perpectives pour 2009. Le chiffre d'affaire total pour l'ensemble de l'année devrait être compris dans une fourchette entre 3,1 et 3,3 milliards d'euros; la rentabilité sous-jacente est attendue au-delà des 680 million d'euros et le résultat net à 550 millions d'euros.