L'EBIT est cependant légèrement meilleur que prévu par les analystes (48 millions). Le bénéfice par action ajusté est clairement affecté par le contexte économique jugé "très difficile" par Umicore. Il ressort à 0,18 euro, contre 1,17 un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a totalisé au premier semestre 3,384 milliards, en net recul par rapport aux 4,928 milliards de l'année d'avant. Umicore prévoit pour la deuxième moitié de 2009 un EBIT récurrent similaire à celui du premier semestre.

En raison de la crise économique actuelle, l'effectif du groupe a été réduit de plus de 500 personnes depuis le début de l'année, principalement dans l'entité "Precious Metals Products & Catalysts", fortement touchée par la récession du secteur automobile. Plus de 1.000 postes ont en outre été supprimés dans les entreprises associées et un millier de travailleurs sont soumis à un régime de travail réduit ou de chômage temporaire.