C'est notamment le cas du fabricant de métaux Umicore, déjà présente avec une dizaine d'usines et 2.200 travailleurs dans la république populaire. Le centre technologique pour catalyseurs de voitures qu'elle y développe désormais pour le marché local doit être opérationnel pour 2012 et employer une trentaine d'ingénieurs. La firme Soudal (colles et silicones) a annoncé ce mardi la reprise de la société chinoise Shijia, avec l'intention de s'implanter sur le marché chinois et d'atteindre un chiffre d'affaires annuel de 8 millions d'euros avec ses 55 travailleurs. Enfin, la société de nanotechnologie Imec a inauguré mardi sa division chinoise (5 travailleurs). Elle a signé un accord de coopération avec son homologue Huali pour le développement de puces électroniques.

C'est notamment le cas du fabricant de métaux Umicore, déjà présente avec une dizaine d'usines et 2.200 travailleurs dans la république populaire. Le centre technologique pour catalyseurs de voitures qu'elle y développe désormais pour le marché local doit être opérationnel pour 2012 et employer une trentaine d'ingénieurs. La firme Soudal (colles et silicones) a annoncé ce mardi la reprise de la société chinoise Shijia, avec l'intention de s'implanter sur le marché chinois et d'atteindre un chiffre d'affaires annuel de 8 millions d'euros avec ses 55 travailleurs. Enfin, la société de nanotechnologie Imec a inauguré mardi sa division chinoise (5 travailleurs). Elle a signé un accord de coopération avec son homologue Huali pour le développement de puces électroniques.