C'est principalement la conséquence de l'augmentation des ventes des activités de Precious Metals Products & Catalysts, conjuguée à l'impact positif des mesures de réduction de coûts prises à ce jour, affirme Umicore qui fait part d'un résultat d'entreprise de 146,4 millions d'euros, en baisse par rapport aux 354,6 millions de 2008 mais néanmoins plus élevé que les prévisions qui tablaient sur 130 millions. Le chiffre d'affaires pour 2009 atteint 1.723,2 millions d'euros, contre 2.100,3 millions en 2008. Le bénéfice opérationnel (ebita) s'élève à 259,4 millions, contre 487,4 millions en 2008. Le bénéfice net part de groupe atteint quant à lui 81,9 millions d'euros en 2009, contre 222,1 millions en 2008. C'est un dividende brut par action inchangé de 0,65 euro qui sera proposé aux actionnaires lors de l'assemblée générale annuelle du 27 avril, a encore indiqué Umicore, qui prévoit une amélioration marquée de son résultat d'entreprise pour 2010, tenant compte principalement de l'impact sur l'ensemble de l'année des programmes de réduction de coûts initiés en 2009. De plus, il devrait y avoir une reprise graduelle des revenus pour diverses activités d'Umicore, a encore indiqué l'entreprise. Avec près de 3.000 travailleurs au sein de l'entreprise, l'emploi en Belgique a montré très peu de changements par rapport à 2008. A la suite de la fermeture de la section feuilles de plomb à Overpelt, une quarantaine d'emplois vont être supprimés. "En contre-partie, Umicore réalisera d'autres embauches", a indiqué jeudi lors d'une conférence de presse Marc Grynberg, le PDG d'Umicore. Il se réfère à un investissement de 25 millions d'euros à Hoboken dans le recyclage de piles rechargeables. L'installation devrait être opérationnelle en 2011. Le personnel de l'entreprise est passé dans le monde de 15.447 en 2008 à 13.720 à la fin de l'année 2009.

Umicore lorgne Süd-Chemie

Le groupe belge Umicore serait intéressé par une reprise de l'ensemble ou d'une partie de son concurrent bavarois Süd-Chemie, écrivent vendredi De Tijd et L'Echo. Le groupe c'est néanmoins refusé jeudi à tout commentaire à ce sujet lors de la présentation de ses résultats. L'information circule cependant dans les milieux d'affaires depuis quelques jours et le cours de Süd-Chemie s'est d'ailleurs envolé brutalement de plus de 6pc jeudi, soit son plus haut niveau depuis 2007, écrit L'Echo qui souligne que le groupe allemand affiche une capitalisation de 1,2 milliard d'euros.

C'est principalement la conséquence de l'augmentation des ventes des activités de Precious Metals Products & Catalysts, conjuguée à l'impact positif des mesures de réduction de coûts prises à ce jour, affirme Umicore qui fait part d'un résultat d'entreprise de 146,4 millions d'euros, en baisse par rapport aux 354,6 millions de 2008 mais néanmoins plus élevé que les prévisions qui tablaient sur 130 millions. Le chiffre d'affaires pour 2009 atteint 1.723,2 millions d'euros, contre 2.100,3 millions en 2008. Le bénéfice opérationnel (ebita) s'élève à 259,4 millions, contre 487,4 millions en 2008. Le bénéfice net part de groupe atteint quant à lui 81,9 millions d'euros en 2009, contre 222,1 millions en 2008. C'est un dividende brut par action inchangé de 0,65 euro qui sera proposé aux actionnaires lors de l'assemblée générale annuelle du 27 avril, a encore indiqué Umicore, qui prévoit une amélioration marquée de son résultat d'entreprise pour 2010, tenant compte principalement de l'impact sur l'ensemble de l'année des programmes de réduction de coûts initiés en 2009. De plus, il devrait y avoir une reprise graduelle des revenus pour diverses activités d'Umicore, a encore indiqué l'entreprise. Avec près de 3.000 travailleurs au sein de l'entreprise, l'emploi en Belgique a montré très peu de changements par rapport à 2008. A la suite de la fermeture de la section feuilles de plomb à Overpelt, une quarantaine d'emplois vont être supprimés. "En contre-partie, Umicore réalisera d'autres embauches", a indiqué jeudi lors d'une conférence de presse Marc Grynberg, le PDG d'Umicore. Il se réfère à un investissement de 25 millions d'euros à Hoboken dans le recyclage de piles rechargeables. L'installation devrait être opérationnelle en 2011. Le personnel de l'entreprise est passé dans le monde de 15.447 en 2008 à 13.720 à la fin de l'année 2009.Umicore lorgne Süd-ChemieLe groupe belge Umicore serait intéressé par une reprise de l'ensemble ou d'une partie de son concurrent bavarois Süd-Chemie, écrivent vendredi De Tijd et L'Echo. Le groupe c'est néanmoins refusé jeudi à tout commentaire à ce sujet lors de la présentation de ses résultats. L'information circule cependant dans les milieux d'affaires depuis quelques jours et le cours de Süd-Chemie s'est d'ailleurs envolé brutalement de plus de 6pc jeudi, soit son plus haut niveau depuis 2007, écrit L'Echo qui souligne que le groupe allemand affiche une capitalisation de 1,2 milliard d'euros.