Investir en bourse est plus facile que jamais. Depuis un moment déjà, cela ne doit plus nécessairement se faire dans une agence bancaire. Tout peut se faire entièrement en ligne. Si vous achetez ou vendez des actions via le site web d'une grande banque, selon Test-Achats, les frais sont de 20 à 50% plus faibles que si vous le faites via le guichet de cette même banque.

Ces frais comportent d'une part les frais de courtage, que vous payez à chaque transaction, et d'autre part les frais de garde, pour la conservation des actions sur un compte-titres. Ces frais sont déterminants pour le rendement net final de vos investissements.

Grande banque versus courtier en ligne

Pour les grandes banques, les investissements en actions n'ont souvent pas une priorité élevée. Elles ont tendance à promouvoir leurs propres produits d'investissement comme les fonds, étant donné les marges bénéficiaires plus élevées qui en découlent pour elles.

Ensuite, pour l'achat d'actions, vous pouvez également vous adresser à des courtiers en ligne spécialisés. Keytrade Bank, Bolero, Lynx, BinckBank et MeDirect en sont des exemples. En tant qu'acteurs purement actifs sur le web, ils ont une structure de coûts plus efficace, car ils n'ont pas à entretenir un réseau d'agences onéreux.

Les tarifs que les acteurs internet appliquent pour les investissements en actions sont en général beaucoup plus faibles que ceux pratiqués par les banques classiques. Test-Achats a calculé que ces dernières ont des frais de courtage cinq à dix fois plus élevés que ceux des courtiers en ligne les moins chers. En outre, ceux-ci ne facturent souvent pas de frais de garde pour les compte-titres. Et selon l'organisation des consommateurs, leur plateforme de transactions est souvent beaucoup mieux conçue que celle des grandes banques traditionnelles.

Mais des différences existent aussi entre les courtiers en lignes en ce qui concerne la convivialité du site web, l'offre des marchés sur lesquels vous pouvez investir et les tarifs pratiqués. En fonction des bourses sur lesquelles vous êtes actif, de la fréquence à laquelle vous faites des transactions et des montants de celles-ci, une plateforme sera plus intéressante qu'une autre. Un investisseur buy-and-hold a d'autres besoins qu'un trader actif.

Comparaison des tarifs en ligne

Dans la quête du courtier en ligne le plus approprié à votre profil, vous pouvez consulter Comparebanque.be pour une première indication de nombreux montants de base sur Euronext Bruxelles. Pour chaque montant, DeGiro s'avère le plus avantageux : c'est un courtier néerlandais qui est aussi accessible aux investisseurs belges via sa plateforme en ligne. Les tarifs renseignés sur le site comparebanque.be sont, selon leurs propres dires, mis à jour quotidiennement.

Le module de comparaison de BrokerTarieven.be (en néerlandais) est encore plus complet. Vous pouvez préalablement indiquer le type de titres que vous désirez échanger - comme des actions ou des options - et les pays dans lesquels ils sont surtout cotés. Sur base du nombre de transactions, du montant moyen des ordres et de vos avoirs investis, vous visualisez le meilleur choix pour votre profil. Les tarifs mentionnés sur ce site web nous paraissent également mis à jour.

Comparebanque.be et BrokerTarieven.be sont utiles pour comparer les frais des différents courtiers. Mais regardez néanmoins au-delà de l'aspect des frais et tenez également compte des marchés et des produits auxquels vous avez accès, des possibilités et de la convivialité de l'interface, de la disponibilité pour répondre à vos questions ou résoudre d'éventuels problèmes, de l'information boursière et des conseils que vous y retrouvez.

Vous avez déjà un portefeuille d'actions auprès de votre banque habituelle et vous aimeriez le transférer chez un courtier en ligne ? Vérifiez dans ce cas d'abord le montant des frais de transfert que cela implique. S'ils sont élevés, envisagez, à l'aise, une réduction progressive du portefeuille auprès de votre banque actuelle et la constitution d'un autre portefeuille sur la plateforme du nouveau courtier.