Il pourrait s'agir d'une offre de reprise par l'actionnaire principal Marie-Thérèse Bordot, qui pourrait faire une offre sur les actions qu'elle ne possède pas encore. Mme Bordot contrôle, via sa société luxembourgeoise Red House, 88,5% d'Unibra et 2% supplémentaires à titre personnel. Elle est l'épouse du fondateur d'Unibra Michel Relecom. Unibra est une société active sur le marché africain de la bière. Elle possède également un portefeuille immobilier. Avant sa suspension, le titre Unibra cotait 151,20 euros.