Le Dow Jones a gagné 1,25% et le Nasdaq 1,52%. Le Dow Jones Industrial Average a pris 114,95 points, à 9.286,56 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 30,11 points, à 2.008,61 points, selon des chiffres définitifs de clôture. L'indice Standard & Poor's 500, à la composition plus large, a avancé de 1,53% (15,14 points), à 1.002,62 points.

Le marché a ainsi commencé un nouveau mois, propice aux prises de position, en franchissant des seuils symboliques: le Nasdaq n'avait pas fini à plus de 2.000 points depuis le 1er octobre, et le S&P 500 a été vu pour la dernière au-dessus des 1.000 points début novembre. "Les nouvelles ont été bonnes. Le fait le plus important est que l'indice ISM a été meilleur que prévu, avec en plus une hausse des nouvelles commandes passées, un indicateur avancé", a expliqué Hugh Johnson, de Johnson Illington Advisors.

L'indice a progressé pour le septième mois consécutif, à 48,9 points. Il est à son plus haut depuis août 2008. Quant à la composante des nouvelles commandes, elle est repassée au-dessus des 50 points, ce qui indique une croissance."Le rapport suggère que l'on va avoir une croissance au troisième trimestre. Le marché est réactif à cela", a observé de son côté Peter Cardillo, d'Avalon Partners.

De plus, le constructeur automobile Ford a enregistré une hausse de ses ventes de 2,3% sur un an aux Etats-Unis en juillet, renouant avec la croissance pour la première fois depuis novembre 2007, grâce au succès du programme de prime à la casse subventionné par Washington."Ce sont les petites pièces d'un puzzle complexe, mais des pièces importantes: elles nous disent que l'économie s'achemine droit vers une reprise", a précisé Hugh Johnson.

Le marché obligataire a fortement baissé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans est remonté à 3,639% contre 3,501% vendredi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,422% contre 4,311%.