Le Dow Jones Industrial Average a cédé 29,93 points à 9.280,67 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 1,82 point à 1.967,07 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a reculé de 0,33% (3,29 points) à 994,75 points.

"Le marché a lutté après la chute de la veille, essayant de tenir à
ces niveaux en attendant le rapport sur l'emploi et le long week-end" du Labor Day, a expliqué Peter Cardillo, d'Avalon Partners.

Les principaux indices new-yorkais avaient trébuché la veille,
abandonnant chacun environ 2%, emportés par la chute des valeurs financières.

Le marché ne s'est pas "acharné", a noté Marc Pado, de Cantor
Fitzgerald, malgré une séance hésitante entamée sur une déception au sujet de l'emploi privé.

Le secteur privé a encore détruit 298.000 emplois aux Etats-Unis en août, plus que les prévisions des économistes. Toutefois, le rythme des suppressions de postes "diminue clairement", selon une étude du cabinet de ressources humaines ADP.

Les investisseurs attendaient maintenant le rapport mensuel de
l'administration américaine sur le chômage, qui doit être publié vendredi.

"Après le fort repli, les gens vont attendre vendredi pour prendre
leurs positions", a estimé Marc Pado.

Le marché s'est stabilisé tôt dans la matinée et n'a que peu réagi à la publication du compte-rendu du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine, avant de céder un peu de terrain dans les toutes dernières minutes d'échanges.

Le marché obligataire est monté. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans s'est replié à 3,295% contre 3,375% mardi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,104% contre 4,198% la veille.

Le Dow Jones Industrial Average a cédé 29,93 points à 9.280,67 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 1,82 point à 1.967,07 points. L'indice élargi Standard & Poor's 500 a reculé de 0,33% (3,29 points) à 994,75 points."Le marché a lutté après la chute de la veille, essayant de tenir à ces niveaux en attendant le rapport sur l'emploi et le long week-end" du Labor Day, a expliqué Peter Cardillo, d'Avalon Partners.Les principaux indices new-yorkais avaient trébuché la veille, abandonnant chacun environ 2%, emportés par la chute des valeurs financières.Le marché ne s'est pas "acharné", a noté Marc Pado, de Cantor Fitzgerald, malgré une séance hésitante entamée sur une déception au sujet de l'emploi privé.Le secteur privé a encore détruit 298.000 emplois aux Etats-Unis en août, plus que les prévisions des économistes. Toutefois, le rythme des suppressions de postes "diminue clairement", selon une étude du cabinet de ressources humaines ADP.Les investisseurs attendaient maintenant le rapport mensuel de l'administration américaine sur le chômage, qui doit être publié vendredi."Après le fort repli, les gens vont attendre vendredi pour prendre leurs positions", a estimé Marc Pado.Le marché s'est stabilisé tôt dans la matinée et n'a que peu réagi à la publication du compte-rendu du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine, avant de céder un peu de terrain dans les toutes dernières minutes d'échanges.Le marché obligataire est monté. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans s'est replié à 3,295% contre 3,375% mardi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,104% contre 4,198% la veille.